< Retour

Résumé. – Les Locriens « orientaux » eurent une histoire qui demeure mal connue. L’étude discute le rattachement de la cité locrienne Nikaia à la Phocide, dont l’indice serait une poignée d’oboles nouvellement apparues. D’autre part, on réexamine la question du débouché maritime des Phocidiens et l’histoire de Daphnous, à la lumière d’une inscription nouvelle qui concernait trois groupes, des Aoioi, c’est-à-dire des Locriens « de l’Est », et des ressortissants de deux communautés phocidiennes, des Parpotamioi et des Hyanpolioi. Cette étude montre la discrétion dans l’histoire des Locriens « de l’Est » et le caractère évanescent de leur organisation « fédérale ».

Abstract. – The « Eastern » Lokrians had a history that remains poorly known. This study discusses the attachment of the Lokrian city Nikaia to Phokis, supposedly indicated by a handful of obols newly come to the market. In addition, the question of the Phokians’ maritime outlet and the history of Daphnous are re-examined in light of a new inscription which concerns three groups, the Aoioi, i.e. « Eastern » Lokrians, and members of two Phokian communities, the Parpotamioi and the Hyanpolioi. This study highlights the relative invisibility of the « Eastern » Lokrians in history and the evanescent character of their « federal » organisation.

Mots-clés. – Locriens de l’Est, confédération, Nikaia, Daphnous, Phocidiens.

Keywords. – Eastern Lokrians, league, Nikaia, Daphnus, Phokians.

Denis Rousset, École Pratique des Hautes Études ; denis.rousset@ephe.sorbonne.fr