< Retour

Résumé. – Les inscriptions grecques sur les codes vestimentaires cultuels réglementaient le coût maximum, le tissu, la couleur des vêtements, les coiffures et les bijoux autorisés dans les sanctuaires, lors des rituels et des festivals. La réglementation sur les vêtements cultuels visait à renforcer l’expérience religieuse partagée plutôt qu’à afficher la richesse et la vanité qui peuvent se manifester par des vêtements, des bijoux et des coiffures. Certains règlements interdisaient les vêtements de couleur, les chaussures, les bijoux en or et les coiffures sophistiquées. Les vêtements blancs semblent avoir été privilégiés pour les rituels et les festivals cultuels. Contrairement aux adorateurs, les prêtres, en tant qu’agents rituels, étaient autorisés à porter des vêtements violets et des bijoux en or lors des festivals et des cérémonies. Le présent document rassemble toute une série de sources épigraphiques sur les réglementations en matière de vêtements cultuels.

Abstract. – Greek inscriptions on cultic dress-code regulated the maximum cost, fabric, colour of garments, hairstyles, and jewellery permitted in sanctuaries, at rituals, and festivals. The cultic clothing regulations aimed to reinforce the shared religious experience rather than displaying wealth and vanity that can be manifested through garments, jewellery, and hairstyles. Some regulations prohibited coloured garments, shoes, gold jewellery, and sophisticated hairstyles. White garments appear to have been favoured for cultic rituals and festivals. In contrast, priests, as ritual agents, were allowed to wear purple garments and gold jewellery at festivals and ceremonies. The present paper brings together a whole range of epigraphic sources on cultic clothing regulations.

Mots-clés. – Code vestimentaire culte, vêtements, textile, lin, laine, blanc, noir, violet.

Keywords. – Cultic dress-code, garments, textile, linen, wool, white, black, purple.

Aynur-Michèle-Sara Karatas, University of Bristol ; sarakaratas2013@gmail.com