< Retour

Résumé. – On résume la personnalité de Marcus Calpurnius Bibulus (cos. 59 av.J.-C) au consulat qu’il partagea avec César. On met sur le compte de son inimicitia envers son collègue et de ses positions politiques seraient l’abandon de ses fonctions consulaires. Les fondements institutionnels de cet épisode, dans le cadre du soi-disant «premier Triumvirat» sont très mal explicités par les sources classiques. Celles-ci conditionnées par le biais de la décadence et d’une vision partielle de la carrière politique de Bibulus insistent sur les aspects transgressifs du système triumviral. Cet article se propose de reprendre l’analyse de son action à partir des sources littéraires pour développer une réflexion sur la nature et les principes institutionnels de cette période. On se demandera aussi si l’action de Bibulus pouvait être vue comme une tentative réactionnaire, pour retrouver un état antérieur de la Res publica, ou s’il fallait la voir comme une configuration politique alternative, qui prenait en compte les nouvelles réalités de son époque.

Abstract. – The figure of Marcus Calpurnius Bibulus (cos. 59 BC) is known to share the consulate with C. Iulius Caesar (cos. I. 59 BC), whose inimicitia and action would lead him to abandon his consular functions. The constitutional pillars of this moment, in the framework of the so-called «First Triumvirate», are criticized by our literary sources, which enhance its transgressive nature under the use of decline-narratives or biased perspectives. This paper seeks to analyze Bibulus’ consular activity through our evidence, in order to develop a reflection on the nature of the constitutional principles of this period. Also, it aims to answer if Bibulus’ action can be observed as a reactionary practice to recover the previous Res Publica, or if this activity should be analyzed as an alternative political configuration, reflecting the new times.

Mots-clés. – Marcus Calpurnius Bibulus, mos maiorum, transgression, le discours de la décadence, «premier Triumvirat».

Keywords. – Marcus Calpurnius Bibulus, mos maiorum, transgression, the discourse of decadence, «first Triumvirate».

 

Carlos Heredia Chimeno, Kyoto Prefectural University / Japan Society for the Promotion of Science (JSPS) ; Carlos.heredia@uab.cat